Outils

 

Analyse des Risques

L’analyse préliminaire des risques (APR) recherche les conséquences susceptibles d’apparaître du fait de l’existence de situations potentiellement dangereuses. Dans cette phase, il n’y a pas d’analyse de solutions.

 

AMDEC et Analyses Connexes

L’analyse des modes de défaillance, de leur effets et de leur criticité (AMDEC) constitue une méthode systématique permettant la détection et la hiérarchisation des scénarios potentiels de dysfonctionnement.

Dans les applications mettant en oeuvre des piles à combustible, un certain nombre de modes de défaillance possibles ont déjà été identifiés :

chute de la conductivité des couches de diffusion et de leur capacité hydrophile, décomposition du PTFE contenu dans les GDL, craquelures ou perforations dans les GDLs, diminution de la conductivité, de la perméabilité et de la résistance des membranes, contamination de la membrane par des ions métalliques, diminution du nombre de sites actifs sur les couches catalytiques, fissuration de la couche catalytique, dégradations des électrodes, orientation et rugosité, délaminage, agrégat catalytique,   fragilité et faible résistance à la rupture des palques bipolaire, oxydation et corrosion, décomposition du joint d’étanchéité….

 

Prédictions de la fiabilité conformes aux Normes

Différentes techniques, issues des principales normes en vigueur, nous permettent d’évaluer la fiabilité d’une conception à partir de modèles de prédiction et de déterminer l’impact de l’environnement et des contraintes sur le système.

 

Analyse de Système par Blocs Diagrammes & Arbres de défaillances

Un arbre de défaillance est une représentation des diverses combinaisons possibles d’événements élémentaires qui peuvent entraîner la réalisation d’un événement indésirable ou redouté. Il permet d’apprécier qualitativement la fiabilité et le niveau de sûreté d’un système mécanique. La construction d’arbres de défaillance conduit à des descriptions très fines des enchaînements pouvant provoquer un événement indésirable.

Cette méthode est statique et ne permet pas de prendre en compte l’aspect hybride des systèmes mécatroniques. En effet, il est supposé que toute modification de l’ordre dans lequel les événements s’enchainent n’a pas d’impact sur le scénario redouté (y compris sa probabilité d’occurrence).

 

Analyse d’Evénements Probabilistes

 

Analyse de Données de Survie et de Fiabilité

 

Analyse de croissance de fiabilité

 

Analyse d’essais environnementaux et de vie accélérés

 

Analyse de comportements

Chaque scénario élémentaire de défaillance se traduit par un problème type relevant d’une théorie physique (Exemple en mécanique : théorie des poutres, des coques…, de la stabilité ou de la rupture… ). Le physicien choisit les modèles physiques, incluant données et algorithmes, dont la finesse dépend des exigences requises, pour toute la gamme de variation potentielle des situations. Dans le cas des piles à combustibles de type PEMFC, il est par exemple possible de quantifier l’influence de la dégradation de la membrane en Nafion sur les performances générales du système.

 

Conception par l’Expérience

 

Maintenance Basée sur la Fiabilité